Du droit à la kinésiologie

Tout d'abord bonjour et merci d'être là.

Moi c'est Jennifer!


Après avoir exercé presque 10 ans dans un cabinet d'avocats spécialisé en droit des successions, j'ai entamé une reconversion professionnelle en kinésiologie.


J'ai quasiment toujours voulu étudier le droit, animée d’un besoin de lutter contre les injustices et surtout d'aider les gens.

J'ai enchaîné les années universitaires et, petit à petit, j'ai réalisé que la justice rendue par des hommes et des femmes oubliait trop souvent l'humain...

J'ai tout de même voulu mettre en application ces études trés théoriques et je suis devenue avocat.

La profession d'avocat m'a confronté aux limites de l'aide que je pouvais proposer aux personnes et est vite devenue un travail purement alimentaire.

Derrière les problèmes juridiques pour lesquels les personnes avaient recours aux services d'un avocat, il y avait de nombreuses émotions qui restaient non adressées et que je ne pouvais ignorer.

J'aspirais à autre chose: trouver une profession qui me donne envie de m’investir pleinement et me permette de guider les personnes vers un véritablement apaisement...

Cette autre chose m'est apparue au travers de mon parcours personnel.

Depuis une quinzaine d'années je souffre de diverses formes d'allergies.

De rhinites allergies, j'ai ensuite développé une forme d'allergie peu connue, à savoir une oesophagite à éosinophiles, qui se traduit par un dysfonctionnement de mon œsophage lorsque je m'alimente et qui m'a été diagnostiquée lors de ma première grossesse.

La réponse de la médecine traditionnelle était principalement limitée au traitement des symptômes et non à la recherche de l'origine de l’allergie.


A l'âge de 30 ans, j'ai refusé d'accepter que prendre des médicaments jusqu'à la fin de mes jours était ma seule option pour lutter contre ces allergies.


Dans ma recherche d'une méthode alternative, j'ai eu la chance de rencontrer de merveilleuses personnes.


J'ai été orienté vers une praticienne formée à la méthode NAET qui lutte naturellement contre les allergies.

Cette méthode NAET a recours au test musculaire comme en kinésiologie. Ce test musculaire m’est apparu à l’époque très intriguant. En plus d’être praticienne NAET, Tiphaine EUDORCAIT est également kinésiologue et m’a proposé une séance.  

Je ne me rappelle pas ce qui a été évoqué lors de cette première séance de kinésiologie mais ma reconversion commençait déjà (enfin) à prendre forme dans ma tête.


La période de transition droit-kinésiologie a été source de nombreuses discussions menées par mon mental.

Je savais pourtant quelle direction prendre, j'ai juste refusé de prendre le racourci au profit du long chemin.

Il ne s'agit pas d'une perte de temps mais d'un parcours initiatique me permettant d'affirmer que je suis à ma place, riche de mes expériences passées mais aussi de mon ressenti de l'instant présent.

Après des années à m'être coupée, inconsciemment, de mon corps, je suis à l'écoute de celui-ci et  je continue à explorer les portes qui s'en sont ouvertes en conséquence.

Aujourd'hui je suis praticienne en kinésiologie et kinésiologue en devenir.

J’ai débuté ma formation en octobre 2020 auprès de l’école KOREVIE et possède d’ores et déjà de nombreux outils que je peux mettre en pratique dans le cadre de séances.

Le titre de kinésiologue ne peut être obtenu qu’après au moins 2 ans de formation (800 heures minimum), la rédaction d’un mémoire et plus de 50 heures de séances.

Si vous vous demandez si je peux vous aider alors ma réponse est OUI, OUI, OUI :

->   Si vous venez me voir en séance c’est que je dispose des outils qui me permettront de vous accompagner vers l’objectif trouvé.